Kévin Marzin photographe breton à nantes

Laissez vous embarquer

Je suis Kévin - photographe Breton à Nantes !

Parler de soi n’est pas simple quand on a l’habitude de s’exprimer par l’image plutôt que par les gestes et les mots.


Je suis Kévin, originaire de Brest, après des escales à Rennes et à Metz, j’ai finalement jeté l’ancre à Nantes. Je suis très attaché à la Bretagne, à ses paysages entre terre et mer, à la fois mystiques, rudes et chaleureux où il fait beau tous les jours (au moins une fois !).


En tant que photographe de mariage et de famille, à travers l’image, je raconte votre histoire en figeant l’émotion de ces instants, en captant vos gestes, vos regards et surtout vos sourires complices.

Kévin Marzin photographe breton à nante
image d'un fjord avec la cabane de pêcheur sur une ile au centre lors d'un paysage lors d'un voyage en norvège - kévin marzin

La photographie, une histoire de famille et de découverte

La photographie a toujours tenu une place importante : mon père passionné par l’image, nos étagères remplies d’albums et des heures passées à les regarder.

 

J’ai longtemps tourné le dos à la photographie, mais aujourd’hui, je comprends la valeur de ces instants figés dans le temps qui racontent l’histoire de notre famille dans le pays des Abers (Finistère nord). 

 

Mes études en géographie m’ont donné l’occasion de voyager ; à partir de ce moment là, la photographie ne m’a plus quitté. Dans les premiers temps, j’ai aimé capturer la nature et l’architecture, sans trop oser photographier les gens. Cette pudeur de fuir le regard des autres s’est petit à petit dissipée.

 

Au fil des années, j’ai pris de plus en plus de plaisir à appuyer sur le déclencheur de mon appareil… ce fameux clic qui raconte l’histoire d’un instant unique et souvent précieux. 

seance grossesse sur une plage sur l'ile d'Oléron

Le mariage où tout a commencé

C’est en 2017 que tout a commencé, lorsqu’un couple d’amis m’a proposé de photographier leur mariage dans le magnifique domaine du Thiémay à Fay-De-Bretagne, un sacré challenge, mais surtout un grand bonheur de photographier des gens heureux : ce fut une révélation ! Cette première expérience m’a donné envie de poursuivre dans la photographie de mariage. Dans cet article de blog, je vous fais part de ma première expérience en tant que photographe de mariage, de mon ressenti et surtout de mon plus grand bonheur d’avoir photographié des gens heureux.


En tant que témoin de votre mariage, de vos moments en famille, je cherche à raconter votre histoire en retranscrivant l’émotion de ces instants, en captant vos gestes, vos regards et surtout vos éclats de rire ; souvenirs que vous prendrez plaisir à regarder pendant de nombreuses années.


Je fige en toute discrétion vos moments heureux, en cherchant avant tout à passer un moment convivial qui va au delà de la photo. J’accorde une grande importance à l’écoute et à la complicité avec les personnes que je photographie pour obtenir un résultat à la fois naturel et spontané.


Créateur de souvenirs, je traduis votre histoire sur papier ; le temps passe, les images restent. Le plus important pour moi est d’immortaliser ce chapitre inoubliable, vous faire ressentir ce moment magique et le faire revivre éternellement, de génération en génération. Imaginez vous dans quelques années, avec vos enfants et vos petits-enfants feuilleter les pages de votre album et partager avec eux cette journée d’instants heureux.

Parce qu'il n'y a pas que la photographie, mais aussi...

Les promenades au bord de mer avec ma famille le long des sentiers côtiers ; les jours de tempêtes contempler les vagues qui se fracassent contre les rochers, sentir le vent qui décoiffe et terminer la journée par le réconfort d’un chocolat chaud et d’un kouign-amann tiède et bien beurré.

 

Les balades en forêt à la découvertes de leurs secrets et de leurs légendes : le calme, les chants des oiseaux, les petites voix des korrigans à Brocéliande et Huelgoat, les odeurs et les couleurs de la nature qui changent en toutes saisons.

 

Enfin, j’accorde une grande importance à l’amitié, la fidélité, aux choses simples : les soirées entre amis ou en famille, autour d’une bonne raclette ou d’un plateau de fruits de mer accompagné d’une bonne bière belge ou d’un bon verre de vin.

Ce qui m'inspire

Mon imagination vient aussi de mes lectures, et de mes films, ces montées d’adrénaline en lisant des livres et en regardant des polars glaçants qui reflètent une nature humaine pas toujours bienveillante où le héros ne s’en sort pas toujours.

 

Mais, je vous rassure, j’aime aussi les choses plus légères, les souvenirs d’enfance à travers les deux célèbres gaulois : Astérix et Obélix, les livres d’aventures de Jules Verne, ceux de mon adolescence avec les auteurs de fluide glacial, des aventures de l’auteur dessinateur Guy Delisle et du chevalier l’Epervier Yann de Kermeur qui se déroulent en Bretagne puis dans les Amériques, l’actualité éclairée de la revue dessinée et bien d’autres…